Veuillez orienter votre appareil en mode portrait

Veuillez orienter votre appareil en mode portrait

PKSRR 1416

Pôle d'échange SERRA

Le programme:

- une gare des bus, entre les bus réguonaux et les bus de la Ville

- un parking P+R de 600 places

- 8'000m2 de surfaces de bureaux répartis en deux immeubles.

Ce projet a été développé autour de 3 considérations majeures :

  1. Concevoir le pôle d’échange intermodal du point de vue des utilisateurs des transports en commun et non comme un équipement technique dédié uniquement aux bus et aux voitures. La qualité des lieux doit inciter à privilégier l’usage des transports en communs le plus tôt possible en périphérie de la Ville. Nous voulons créer une expérience positive au quotidien, une fluidité, une facilité naturelle pour que cette pratique devienne petit à petit une évidence par l’expérience des nombreux avantages qu’elle procurera. Les lieux sont généreux, les déplacements piétons naturels et intuitifs. Ce sont les espaces publics de la Ville qui viennent vous chercher dès la descente du bus, tous deviennent instantanément des piétons participant à l’animation des rues et des places aménagées avec un haut niveau de qualité à travers tout le Plateau du Kirchberg et la Ville.
  2. Compléter la perspective de l’entrée de Ville de ce côté du Plateau du Kirchberg. Dernier bâtiment en construction autour du Rond-Point Serra il s’agit de mettre en place un dialogue avec les autres immeubles présents pour créer un ensemble de caractère cohérent plutôt que d’édifier un monument supplémentaire qui s’affirmerait en concurrence avec les autres.
  3. Amorcer l’échelle de la ville et du piéton. Depuis l’autoroute cela signifie de passer de la vitesse de l’automobile à celle du piéton. Le bien-être à 5km/h nécessite une échelle appropriée des constructions, un rythme de porte à porte et des séquences visuelles correspondantes. La gare des bus est une grande infrastructure. Son architecture avec de grandes surfaces couvertes affiche une forte identité, elle est mémorable et évoque le voyage et les déplacements comme le faisaient les grandes gares ferroviaires de la révolution industrielle. Les immeubles de bureaux et le P+R placés sur la gare sont autant de volumes reconnaissables dans l’ensemble par leur identité propre. L’architecture des façades est morcelée en volumes à échelle urbaine, les étages sont lisibles, la texture des façades est à échelle humaine. 

Par ailleurs, la gare des bus occupant toute la surface du terrain, les autres fonctions, bureaux et P+R, ont dû être placées par-dessus. C’est une première au Luxembourg. Toute la réglementation a été repensée et créée sur mesure pour ce projet en collaboration étroite avec toutes les autorités compétentes.